les dernières mises à jour de mes playlists : de découvertes en découvertes, musicales. La playlist rock prog.

jess & the wet machine low tech electronic pop rock chip music from Marseille / France - ecoresponsible blogging - alternative computing - amiga, icaros desktop and linux

les dernières mises à jour de mes playlists : de découvertes en découvertes, musicales. La playlist rock prog.

Hits: 299

Ci dessous, deux vidéos par groupe, sélectionnées par mes soins, afin d’entrer dans l’univers de chaque groupe/artiste, dont j’espère pouvoir vous en faire découvrir quelques uns. En ce qui me concerne, ça a été de merveilleux voyages, pour chacun d’eux. Je commence donc par ma playlist “rock prog”.

Ma sélection de vidéos se trouve çi dessous, c’est un énorme travail pour moi, svp enregistrez vous (plus bas) !


Porcupine Tree

Un groupe de rock progressif américain, peu connu en France, qui s’est beaucoup inspiré des Pink Floyd et Genesis de la première époque. Ils ont de nombreuses influences, et comme ce sont de très grands musiciens, ils les ont bien entendu totalement digérées pour créer leur propre style, fait d’émotions contradictoires, de mesures composées (qui sonnent simples), de mesures simples (qui sonnent composées), de lyrisme et de virtuosité. J’ai découvert ça il y a quelques années déjà, gràce à un ami musicien qui m’avait copié ça sur un CD. Sur le moment, je n’avais pas saisi toute la puissance de ce groupe, dont le batteur, Gavin Harrison, est devenu une de mes références. Le compositeur, Steven Wilson, est foisonnant, la technicité et l’émotion des compo est extraordinaire. Il y a de tout : du rock, de la pop, du psyché, du métal, du classique… un véritable ascenseur émotionnel.

Si vous voulez en savoir plus sur eux : https://fr.wikipedia.org/wiki/Porcupine_Tree

Les derniers membres du groupe :

  • Steven Wilson – chant, guitare, compositeur principal
  • Richard Barbieri – claviers, piano
  • Colin Edwin – basse
  • Gavin Harrison – batterie, percussions
  • John Wesley — guitars, chant sur la tournée “In Abstentia” (je l’ajoute ici car il est sur la vidéo que j’ai choisie)

Mon choix de vidéo s’est porté sur “Arriving somewhere but not here“, qui regroupe selon moi tout ce qui fait Porcupine Tree : une intro qui transporte, des styles différents qui s’imbriquent du psyché éthéré et planant au métal très agressif, un couple basse-batterie au top, un chant ultra précis, des solos de guitare d’un autre univers, dont un d’anthologie (dans l’émotion, pas dans la quantité de notes) à 9:02, par John Wesley. A écouter absolument !

Porcupine Tree – Arriving Somewhere But Not Here (Live)

Deuxième vidéo : “Sleep Together“. Electro, métal, pop, rock… Un départ de batterie tranchant à souhait, et des changements d’ambiances excellents :

Porcupine Tree "Sleep Together" Live in Tilburg


Steven Wilson

Du coup, sur la lancée de Porcupine Tree, qui se sont séparés en 2010, j’ai évidemment fait le détour par Steven Wilson, leur compositeur principal, qui continue une magnifique carrière solo (en concert en France en 2018 !). Il s’entoure de guest absolument fabuleuses, dont Ninet Tayeb (voir ci après).

Pour en savoir plus sur sa carrière : https://fr.wikipedia.org/wiki/Steven_Wilson

La vidéo que j’ai choisi, et ça a été très dur, tant tous ses morceau sont bons, c’est “The raven that refused to sing“, parce que le clip est sublime, la composition basé sur une mesure composée très caractéristique de Steven Wilson, la mélodie est d’une tristesse absolue, et pourtant la compo transporte. Le jeu de batterie très rock prog, tranchant, contrebalance parfaitement la douceur du violon.

Steven Wilson – The Raven That Refused To Sing

Drive Home” : Raconte l’histoire d’un accident, de tristesse, du désespoir suscité par la perte, et puis de renaissance et d’envie de vivre.

Steven Wilson – Drive Home


Pour découvrir les 3 derniers groupes de cette sélection (6 extraordinaires morceaux en tout !), veuillez vous enregistrer çi dessous :

Ninet Tayeb

Artiste israélienne à la voix rauque et tranchante.

Pour en savoir plus sur elle : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ninet_Tayeb

Mon premier choix se porte sur “Pariah“. Elle y est en guest sur ce morceau de Steven Wilson. C’est comme ça que je l’ai découverte. Un des plus grand morceau que j’ai entendu depuis plusieurs années. Sa voix est un contrepoint parfait à celle de Steven Wilson et à la douceur de la compo et son côté langoureux.

Steven Wilson – Pariah ft. Ninet Tayeb

Et un deuxième morceau en live, chaud et humide “Find My Love“.

Ninet – Find My Love – LIVE


Lunatic Soul

Groupe de neo prog polonais créé en 2008. Je suis heureux de les avoir découverts car je cherchais depuis longtemps du nouveau son, quelque chose qui me transporte hors des terrains lisses de la production musicale de masse.

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lunatic_Soul

Les deux compos que j’ai choisies sont tirés de leur dernier album “Walking on a flashlight beam“, sorti en 2014.

Premier morceau lyrique et rythmé, à l’ambiance pleine de spleen : “Gutter“. Le chanteur Mariusz Duda a une très belle voix parfois haut perchée.

Lunatic Soul – Gutter

Deuxième morceau : Cold. Après une intro étrange d’une minute, le groupe nous transporte dans son univers comme sur une autoroute nostalgique. La ligne de basse me prend au ventre, la suite d’accord et les illusions rythmiques sont délicieuses.

Lunatic Soul – Cold (from Walking on a Flashlight Beam)

Riverside

C’est le groupe principal de Mariusz Duda, le chanteur de Lunatic Soul. Il me semblait naturel d’en partager un peu ici. En référence de qualité, ils ont quand même fait la première partie de Dream Theatre en 2007… Ceci dit, je préfère largement Riverside !

  • Piotr Kozieradzki drums
  • Michał Łapaj keyboards
  • Mariusz Duda vocals, bass

Le son et la production sont beaucoup plus aboutis que pour Lunatic Soul.

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Riverside_(groupe)

Premier morceau : Lef Out. Les différentes parties s’enchainent à la perfection, l’ambiance est délicate et les mesures composées sont là. Mariusz Duda chante vraiment bien, avec quelques accents métal parfois.

Riverside – Left Οut

Deuxième morceau “Egoist Hedonist“. Après les premières notes, on croirait que ça part en mauvais morceau des années 90, mais dès le troisième accord, on comprend qu’on est encore dans un univers très fin, ciselé. La production est extra, claire et nostalgique, et puis arrive… le côté métal progressif + jazz rock de Riverside. Absolument génial.

Riverside – Egoist Hedonist


Opeth

Groupe de métal progressif suédois difficile à classer, produit par Steven Wilson (c’est dire).

Pour en savoir plus sur eux : https://fr.wikipedia.org/wiki/Opeth

  • Mikael Åkerfeldt – guitare, chant
  • Martín Méndez – guitare basse
  • Martin « Axe » Axenrot – batterie, percussion
  • Fredrik Åkesson – guitare, chœurs
  • Joakim Svalberg – clavier, synthétiseur, chœurs, percussions

“Damnation” : basé sur une mesure composée qui donne au morceau toute sa saveur. c’est le premier morceau que j’ai entendu du groupe. J’ai été abasourdi par la beauté des mélodies et les qualités techniques des membres du groupe.

Opeth – Damnation (Full Album) [2003]

“Sorceress” : Sorti en Septembre 2016, c’est le tube du groupe. Une alternance de parties calmes et lyriques et agressives, qui s’enchainent un peu à la manière d’un morceau de Genesis (première époque) et aux envolées dignes de King Crimson. Très bonne compo.

OPETH – Sorceress (OFFICIAL LYRIC VIDEO)

The pineapple Thief

Groupe de rock progressif britannique. Gavin Harrisson, batteur de Porcupine Tree, et référence personnelle, les a rejoint en 2016, et c’est pour ça que je les ai découverts. Ils sont situés entre le rock prog et l’électro progressive. D’une grande qualité mélodique, émotionnelle et technique.

  • Bruce Soord – voix, guitares
  • Jon Sykes – basse
  • Steve Kitch – claviers
  • Gavin Harrison – batterie
  • Darran Charles – guitares

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Pineapple_Thief

“The final thing on my mind” : La ligne de basse déclenche quelque chose d’indescriptible. Elle n’est pourtant pas si complexe, et se contente souvent de reprendre la note principale des tonalités, mais quel son ! Les progessions harmoniques sont sublimes, et la double voix remplit l’espace de douceur et de gravité.

The Pineapple Thief – The Final Thing On My Mind

“Simple as That” : Morceau sorti en 2014, on y retrouve les racines du groupe. Un morceau harmoniquement plus simple, plus rock.

The Pineapple Thief – Simple as That (from Magnolia)

Conclusion

Aujourd’hui, j’inaugure une série d’articles concernant les mises à jour de mes playlists.

Je maintiens quotidiennement des playlists dans tous les genres : rock, rock progressif, pop, électro, musiques douces, … que vous pouvez retrouver ici :

http://thewetmachine.net/fr/mes-playlists/

ou bien sur ma chaines youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCyWDNazXbMGs7NRK96jJsow

Ci dessous, deux vidéos par groupe, sélectionnées par mes soins, afin d’entrer dans l’univers de chaque groupe/artiste, dont j’espère pouvoir vous en faire découvrir quelques uns. En ce qui me concerne, ça a été de merveilleux voyages, pour chacun d’eux.

Je commence donc par ma playlist “rock prog” à retrouver ici :

https://www.youtube.com/playlist?list=PL6O9nKpFzcWac0aly0GoXNGQaUaBIQApm

Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *