ethical home studio – being an ethical musician, ecological and social – Chapter 1 : Our false consumers uses

ethical home studio – being an ethical musician, ecological and social – Chapter 1 : Our false consumers uses


buy low prices instruments and gears and/or buy throuh central purchasing companies


 

I know, it’s difficult. Instruments are expensive.

We are musicians, and we got a home studio, so we have more than one : guitar, synthesizer, bass, rythm box… but do we master them all ?

 

Useless gears


Actually, i’m a drummer. At home, i have an electronical drumset, that I bought not to disturb my neighbours (wich is more complicated, in cause of solidian sounds. I’ll post a series of article about that. Stay connected!). My objective was to play live, but actually…

I do not play it on my songs, because the essential of my musical work is programming (but i’m maybe a bad example)

I mainly play guitar and synthesizers.

 

Buying through Thomann (and others purchasing centrals)


 

We love playing many instruments, and Madam (just kidding) wants us to stay sober. So we buy low price gears, japanese brands, or made in Mexic, or through purchasing centrals like Thomann.

Let’s take example of a guitar : standard sound, instrument quality questionable.

One part is made in a factory, body in an other one, mics in other one too…

Each one is separated by thousands of kilometers, and some factory may exploit their employees, childs maybe ? this would be big !

When you buy through Thomann, you get a fantastic service, prices are very low, you can send back your instrument/gear in a reasonable delay… Everything is done to give the best service possible.

In the same way, we forget our local music shops, luthiers, etc… that makes employement, and direct and indirect benefits for all the local society.

 

Amazon


Chez Amazon, c’est pareil. Le service est nickel, et la protection des acheteurs est assurée par des garanties, le renvois des matériels est facilité. En tant que musicien, c’est difficile de se passer de ça. Et dans le même temps, vous voyez les petits magasins de musique locaux disparaître, le lien social entre musicien, qui est la base de l’activité du musicien se délite. Les show cases dans les magasins sont possibles au prix même que le magasin continue d’exister ! Savez vous que les employés des hangars d’Amazon sont sous payés et soumis à un management violent ? Savez vous que les prix chez Amazon sont tirés vers le bas car Amazon n’hésites pas à vendre à perte pour détruire la concurrence (des petites entreprises locales), et que cela affecte aussi les entreprises qui vendent par leur biais ? Je n’ose même pas imaginer le coût carbone et social d’un instrument bas prix : tout ce prix que l’on ne paie pas est supporté en “externalités” (coût carbone et main d’œuvre à bas prix) par l’ensemble du monde. Je vous propose de lire cet article intéressant qui montre vers quoi tout cela pourrait aller : A vous de voir si c’est ce que vous voulez pour le monde de la musique.

Profiter des “soldes” comme le Black Friday et le Cyber Monday


Ces périodes sont sujettes aux achats compulsifs, et 25% de tous les produits achetés sont Ces périodes de soldes sont des gâchis planétaires de ressources, d’énergie, de temps de cerveau disponibles, déclenchent des scènes d’hystérie dans certains magasins, comme dans cette vidéo : https://www.dailymotion.com/video/x2ba9k6

L’exemple de l’industrie du textile


L’industrie du textile par exemple, est l’une des plus polluante au monde. Au travers des jours comme le Black Friday, a fait baisser de moitié le temps d’utilisation moyen des vêtements en moins de 15 ans, en produisant des vêtements de moins bonne qualités, dont les fibres polluent l’environnement (et se retrouvent au passage dans nos assiettes). Cette constatation est vraie pour la plupart des biens de consommation, en particulier la technologie, dont nous sommes si friands en tant que home-studiste. Bien sûr, je ne parle pas d’un matériel indispensable que vous attendez de pouvoir acheter depuis longtemps, mais n’oubliez pas : ce n’est pas pour rien que cette période de “soldes” intervient tout juste 1 mois avant Noël.

Laisser ses appareils en veille


  A une époque, on avait peur de la panne. Cette éventualité existe toujours, bien sûr, mais la mise en veille consiste à laisser un appareil en fonctionnement alors qu’il ne fournit aucun service.   Cela provoque un échauffement de ses composants.   La consommation d’électricité des appareils en veille, par foyer en France est de 89e par an, ça représente 2 Milliards d’euros pour l’ensemble des Français. Il faut donc maintenir 4 centrales nucléaires en fonctionnement, simplement pour alimenter les appareils en veille.  

Lire les articles de la série “la musique éthique”


Posted on: 12 December 2018jess

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *